slot retro forum Index du Forum

slot retro forum
Le forum des collectionneurs de voitures de circuits électriques vintage

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Eldon & Cox

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    slot retro forum Index du Forum -> Les grandes marques américaines -> Eldon
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
24C


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2016
Messages: 177
Localisation: USA

MessagePosté le: Sam 24 Déc - 23:08 (2016)    Sujet du message: Eldon & Cox

Quelques petites precisions pour demerder les doutes, sur l'autre fil "Eldon":
Citation:
 Eldon fut une marque Américaine qui eut une production pléthorique dans les années 70' et 80'...








Eldon a arrete sa production de slot cars en 1970 et s'est concentre sur la production d'accessoires en plastique pour bureaux, plus des jouets plastique d'automobiles et autres. Donc rien en "70' et 80'", car en 1980 la compagnie avait cesse d'exister sous n'importe quelle forme.

Comme Cox et bien d'autres compagnies dans le business du slot car, Eldon etait en faillite en 1970 et a ete rachete en meme temps que Cox par une compagnie "holding", Leisure Dynamics, basee a Minneapolis, dans l'etat du Minnesota.

LDI a ensuite fait un cadeau empoisonne a Cox, du programme Eldon de slot cars. Cox a donc recupere l'outillage des pistes, et a fabrique de nouveaux chassis anglewinder utilisant des carrosseries existantes de Camaro, Mustang, VW etc. plus deux nouveaux modeles, une Porsche 917-10 et une McLaren M20 qui sont des horreurs et en plus, des briques. Le nouveau chassis etait une catastrophe a roulette et meme ses roulettes etaient non seulement moches, mais avaient du mal a garder leurs pneus, car pas de rebord exterieur... les moteurs etaient bien sur, des Mabuchi R15 sans charbons, des frotteurs en cuivre en faisant office sur des commutateurs de bas de panier. De nouvelles poignees sont aussi introduites, clairement marquees « Cox ».

Trois coffrets etaient proposes en fin 1970, sous le nom de Cox SuperScale.  Succes de vente mitige avec une quantite de retours de marchandises defectueuses dans une proportion inquietante.

En fin 1972, Cox m'a contacte en prive pour me demander mon aide pour rectifier le tir.
J'etais a l'epoque le gros poisson rouge dans le petit bocal qu'etait maintenant devenu le slot car commercial, avec ma frime partout dans les quelques canards de slot cars qui etaient encore dans le circuit, car j’avais fait avancer la technologie dans l’aerodynamisme des carrosseries, le dessin des chassis et une serieuse amelioration des poignees qui pouvaient enfin se refroidir correctement dans les coques Russkit, grace a un chassis en aluminium supportant l’ensemble des composants (j’ai vendu le projet a Parma qui les vend toujours sous le nom « Turbo »).


J'ai donc accepte l’offre de Cox et apres observation des elements du merdier dans lequel ils s'etaient mis, ai commence par faire refaire l'outillage des rails de pistes de telle maniere a ce que leurs embouts soient moins agressifs contre les tresses des bagnoles. C'etait 50% de gagne, maintenant les voitures roulaient a peu pres bien mais manquaient de "traction" et « tombaient » de la piste en virages.


J'ai donc propose a Cox de faire une nouvelle generation de voitures avec chassis commun, copiant en fait, un de mes chassis professionnels au 1/24eme, reduit a l'echelle 1/40eme pour profiter au maximum de la piste plutot etroite.
Il fallait faire vite car les acheteurs des grands magasins (80% du business) achetent pour Noel en Mai ou Juin...


Je suis donc alle a Hong Kong et ai travaille jour et nuit pour produire les chassis, les moteurs (des copies du Mabuchi ST020 comme sur les TycoPro a l'echelle HO) et les carrosseries qui restent a ce jour, les plus legeres jamais produites en injecte pour modeles de slot cars.
J'avais dessine les formes et Lloyd Asbury (Lancer, M.A.C., Kirby...) avait sculpte les formes suivant mes dessins. Mouler ces carrosseries avec une epaisseur de souvent moins d’un millimetre était un exploit que Cox International a pu resoudre grace a des trucs que j’avais appris chez Heller plusieurs annees auparavant.

Pour animer ces jeux, proposes avec une serie de 8 carrosseries (Datsun 240Z contre Porsche RSR, Chevrolet Chevelle contre AMC Matador en NASCAR, Eagle-Offy contre McLaren-Offy en Indy et deux voitures Can Am de mon imagination, la Manta et la Torero), j'ai ravive le vieux systeme Eldon "Selectronic" mais avec un systeme de changement de voie bien plus amusant, utilisant des "diverters" automatiques qui s'ouvraient ou restaient fermes suivant la vitesse et la pression avec laquelle les autos s'engagaient dans ces sections de piste. On pouvait bien sure en mettre autant que l'on voulait sur un circuit.


Les carrosseries arrivaient chez Cox a Santa Ana et etaient peintes en deux couleurs sur place, des petites demoiselles Mexicaines s'occupant de ce travail.
Mais la ou les choses ont changees, sera l'adoption pour la premiere fois au monde, d'un aimant de traction.



L’aimant se trouve dans une poche derriere le moteur.

L'histoire de la « Magnet traction » merite d'etre racontee car il y a pas mal de fausses representations sur l’Internet.

En Avril 1970 et quelques semaines apres mon evasion de la Doulce France, j'ai ete engage par une compagnie a Playa Del Rey en Californie, Innova Inc., qui faisait du consulting pour beaucoup de compagnies dont Mattel, Matchbox et autres. La j'ai ete mis en charge d'un projet de circuit routier a l'echelle HO pour Matchbox, qui etait en grave difficultes financieres et cherchait a se diversifier.
Les TycoPro venaient juste de sortir et faisaient une concurrence serieuse a Aurora et leurs T-Jets, et je voulais faire mieux. J'ai donc dessine et fait faire des prototypes de modeles avec un moteur sidewinder reprenant des elements du moteur Mabuchi des TycoPro, mais avec un pignon intermediaire permettant a ce moteur de permettre de l’espace pour l'axe arriere. Mais malgre tous mes efforts et apres avoir essaye tous les pneus disponibles, les voitures glissaient trop dans les coins (comme d’ailleurs, les Tyco et Aurora…), il fallait plus de poids sur les pneus pour que cela marche. J'ai donc ajoute du poids sur l'arriere et cela marchait mieux, mais ce n'etait pas l'ideal.
Un jour, etant dans la cuisine de la compagnie a l’heure du dejeuner, je faisais joujou avec des aimants retenant des avis sur le refrigerateur quand l'etincelle s'est passee dans mon cerveau, et j'ai immediatement ete dans le fouillis que nous avions et ai trouve une feuille de caoutchouc aimantee ("rubber magnet"). J'en ai coupe un petit morceau a la scie a ruban et l'ai collee a l'arriere d'un de mes prototypes, puis mis sur notre piste d’ essai et la voiture etait transformee, c’était le jour et la nuit.
Nous avons donc developpe une proposition pour Matchbox, avons prepare un circuit prototype et avons arrange un meeting a Los Angeles, ou les VP de la compagnie ont achete le projet avec enthousiasme. C'etait en Juin 1970.
Deux mois plus tard, et apres que notre compagnie avait ete payee pour son travail,  la branche Americaine de Matchbox (independente de Lesney en Angleterre) est tombe en faillite.
Quand une recapitalization a été achevee en fin 1970, notre nouveau jouet ne faisait plus partie du programme.
J’ai donc quitte Innova Inc., et ai propose ma voiture a aimant a Al Riggen (Riggen slot cars), mais il n’en voulait pas, croyant que le plaisir de conduire serait elimine par une voiture qui ne pouvait plus « sortir » de piste (j’avais mis un peu trop d’aimant sur mon proto !). Je n’avais guere le choix et ai a la place, dessine et fait fabriquer la voiture Riggen a l’echelle HO avec chassis laiton bien connu et carrosseries formees sous vide.
Mais je voulais poursuivre mon idee et ai fait des plans pour un nouveau modele, dont j’ai fait construire des protos derriere le dos de Al, que j’ai emmene avec moi au salon du jouet a Chicago en Fevrier 1971. En voici le plan, que j'ai retrouve dans mon souk il y a seulement quelques mois:


 Une poignee tres speciale avait aussi été dessinee, qui comprenait  pour la premiere fois des boutons poussoirs pour eviter au courant de passer par la resistance en position de freinage ou a pleine puissance (« micro switch »).



J’avais aussi reussi a convaincre Al Riggen et son partenaire, Richard Megugorac, de fabriquer le prototype d’une piste a 3 voies derivee de la piste Revell, ou on pouvait rouler avec des voitures au 1/32eme aussi bien que des modeles HO.
Quand j’ai demontre mes voitures a aimant sur le stand de la compagnie, les acheteurs etaient etonnes, puis enthousiasmes, et ont passe des commandes pour un jouet qui n’existait pas, ce qui a cause une dispute, et j’ai quitte la compagnie, emmenant mes prototypes avec moi. Au meme moment, Aurora m’a offert un job pour developper ce jouet, mais j’ai refuse car il était hors de question pour moi d’aller habiter sur New York, une ville que je hais profondement.

En 1972, j’ai été amuse de voir qu’un autre enthousiaste, Tom Bowman, avait eu une idee similaire, maintenant exposee dans Car Model magazine… et mon ami Oscar Koveleski de Auto World lui a achete son idee, mais a simplement propose aux clients un kit d’aimants a ajouter sur des modeles Aurora Thunderjet. Pas de suite concrete.
Apres deux ans de courses professionnelles, j’ai donc été engage par Cox et eux ont adopte l’idee, proposant pour la premiere fois au monde, des voitures de slot avec aimant de traction separe.
Malheureusement il nous a été impossible de breveter l’idee car Lionel avat déjà un brevet similaire pour des modeles de trains.

Le nom « SuperScale » a été garde, et c’est en partie pour cela qu’il y a confusion.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 24 Déc - 23:08 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
pépé plus


Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2014
Messages: 1 088
Localisation: Gard

MessagePosté le: Dim 25 Déc - 02:23 (2016)    Sujet du message: Eldon & Cox

Je connaissais une partie de cette histoire que tu as déjà raconté en partie.

Ce qui m'étonne encore, si longtemps après c'est que personne n'y ait pensé avant.
Enfin pas sous cette forme.

Car on trouve des préparations dans divers magazines particulièrement sur des F1 Atlas ou ils modifiaient le centre du châssis pour abaisser le moteur et particulièrement l'aimant.

A l'époque des slots centers j'avais une piste Scalex dont les voitures étaient difficilement modifiables (de par leur prix d'achat, fallait pas les casser) mais à côté de ça avec des copains on avait monté une sorte de club avec une piste Jouef en 6 voies de 20/25 mètres et que j'ai encore.
Les autos étant vraiment économiques, 10frs, on hésitait pas à les bricoler et à les modifier en abaissant l'avant du moteur pour rapprocher l'aimant que parfois on doublaient ou triplait.

Ceci augmentait le champ magnétique pour les moteurs et en même temps collait aussi la voiture à la piste.
Ce qui est marrant c'est que depuis j'ai rencontré un tas de gens qui ont possédé des circuits Jouef à la même époque et qui faisaient la même chose.
L'idée était donc bien là du coté des pratiquants mais pas des fabricants.

Donc ce que je disais au début aucun de nous n'a jamais pensé ni même essayer de placer un aimant à l'arrière pour augmenter le grip et la tenue en courbe.
Ca ne semblait pas logique sans doute et avait peut-être un petit coté "tricherie" comme de placer un 2° guide à l'arrière ...

Ton idée sera reprise au 1/32 sur les châssis en nylon AJ's et sur les Polistil dans la série HP et Super HP bien avant les Ninco, Fly etc


Revenir en haut
24C


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2016
Messages: 177
Localisation: USA

MessagePosté le: Dim 25 Déc - 02:50 (2016)    Sujet du message: Eldon & Cox

En fait, je n'y avais pas pense avant 1970 parce que je n'avais jamais possede un circuit en plastique avec rails en fer blanc avant de me troiuver devant ces elements HO de chez Aurora, et c'est par pur accident que cela est arrive... chance pure, pas d'idee de genie!
En France, tout ce qui m'interressait etaient les voitures au 1/24me sur piste bois avec rails en cuivre, donc... pas d'opportunite a se gratter le cerveau...

Toutefois je pensais quand meme a des bricoles qui se sont revelees efficaces. comme en 1967, donc avant la "revolution" de 1968, de mettre le moteur d'un chassis Russkit "Carrera series" en angle apres avoir rabaisse les roulements a l'arriere pour mettre des pneus plus petits... et le resultat... super! Okay



J'avais suivi avec ceci (ci dessous) mais c'etait moins bon (trop flexible et le drop arm pas efficace, ca ruait!) et j'avais laisse tombe, seulement pour tomber de haut en Avril suivant quand j'ai vu les journaux!



Comme quoi on est pas des genies! Mr. Green


Revenir en haut
pépé plus


Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2014
Messages: 1 088
Localisation: Gard

MessagePosté le: Dim 25 Déc - 03:05 (2016)    Sujet du message: Eldon & Cox

Dis donc c'est un Carrera ça pas un Russkit Mr. Green

Ben oui moi aussi je préférais les 24 sur piste bois.

Seulement à cette époque j'aurai été bien incapable de construire une piste bois.

Pourtant à l'époque mon père c'était procuré des rouleaux de tresse, je les ai vus, mais ce n'est pas aller plus loin et je ne sais pas ou plus pourquoi.

Donc à la maison il y avait du plastique et l'on faisait avec en dehors des slot centers qui étaient loin d'être proches de chez moi.
Ceci expliquant cela.

Et je n'ai jamais rencontrer personne possédant chez lui une piste bois dans les 60's.
Le seul qui a peut-être possédé ça (ou dans un club) avant même l'arrivée des pistes commerciales en France pourrait être Michel Parsy (RIP).
Difficile de vérifier maintenant Sad


Revenir en haut
24C


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2016
Messages: 177
Localisation: USA

MessagePosté le: Dim 25 Déc - 03:23 (2016)    Sujet du message: Eldon & Cox

Lis bien le petit carnet et le message:
1/ Chassis Russkit "Carrera Series" (en aluminium) avec moteur Champion "507".
2/ Chassis Carrera plastique avec moteur Buhler et induit Mura.

Wink

J'habitais en banlieue et conduisait my 404 break a Paris le soir pour aller a Erlanger ou a l'Opera, les deux centres que je frequentais.


Revenir en haut
DB-R64
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2011
Messages: 408

MessagePosté le: Dim 25 Déc - 12:21 (2016)    Sujet du message: Eldon & Cox

J'ai la Chevelle , mais il n'y a pas d'aimant sur mon châssis ? je savais qu'il devait y en avoir un , mais je ne sais pas comment il tenait sur le châssis

quand je compare mon châssis avec celui de t photo , sur mon moteur , il n'y a pas la petite pièce en laiton à l'arrière du moteur , était ce justement un clips qui tenait l'aimant

autre petite différence , sur mon châssis c'est une lamelle qui va de la diode à la tresse



db-r64 Okay
_________________
http://www.slotcarstyres.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
freddy


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2015
Messages: 632
Localisation: lyon

MessagePosté le: Dim 25 Déc - 13:11 (2016)    Sujet du message: Eldon & Cox

Bruno ,l'aimant est fixé dans un support qui est clipsé sur le châssis







Revenir en haut
24C


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2016
Messages: 177
Localisation: USA

MessagePosté le: Dim 25 Déc - 16:36 (2016)    Sujet du message: Eldon & Cox

En fait il y a eu deux versions, pour des raisons strictement politiques. Comme je l'ai dit, la "magnet traction" n'etait pas la bienvenue pour tous (meme aujoud'hui d'ailleurs, les choses n'ont guere changees!  Rolling Eyes ).

Donc la premiere version avait une "boite a aimant" attachee a l'arriere du chassis (la piece en cuivre ne fait que comme sur une voiture TSRF de nos jours, shunter le porte charbon sur le moteur, et le contact and laiton fait la connection a la tresse sur le guide) pouvait etre enlevee si desire.
Pour moi c'etait une maniere d'imposer mon idee avec toute la diplomatie necessaire...

Mais une fois que les clients ont trouve cela plutot bien, le moule a ete modifie et l'aimant installe en permanence, voir ceci:



A noter qu'une fois ces modeles sur le marche, Jim Russell (anciennement le boss de Russkit, maintenant chez Aurora) a fait modifier en grande vitesse les chassis des voitures Aurora T-Jets, abaissant les aimants au plus bas possible, Ces voitures, appelees "Magna Traction", seront les deuxiemes au monde a beneficier de ce nouveau procede de force d'appui des pneus.

Malheureusement pour votre Chevrolet, DB-R64, quelqu'un a sauvagement attaque les ailes arrieres...  Neutral
Si vous avez un jeu de decalques en rabe, je peux pournir a un prix raisonnable une carrosserie neuve mais toute blanche, sans la peinture de l'usine.
J'ai aussi des pieces detachees pour ces voitures, chassis, pignons, roues, pneus et meme, moteurs.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:54 (2017)    Sujet du message: Eldon & Cox

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    slot retro forum Index du Forum -> Les grandes marques américaines -> Eldon Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com